Actualité 25 07 2012

Wesign.it, la solution pour communiquer sur les initiatives citoyennes européennes (ICE) ?

La Netscouade

Par La Netscouade

 

Toute l’Europe a organisé le 29 juin dernier une conférence sur le thème : « Comment communiquer sur l’Initiative citoyenne européenne », qui a permis de rassembler autour des institutions européennes des experts en affaires publiques et en ICE. La Netscouade, qui a développé un module de création de pétition en ligne, wesign.it, était présente.

Alors que 2013 est d’ores et déjà proclamée "Année européenne des citoyens", les ICE s’installent progressivement dans le paysage politique. Instaurées par le traité de Lisbonne mais entrées en vigueur seulement depuis le 1er avril 2012,  ces pétitions de grande échelle ont pour but d’introduire un peu de démocratie participative transeuropéenne.

Quels sont les critères ? Pour aboutir, une proposition de loi doit comprendre :

  • Plus d’un million de signatures de citoyens européens,
  • Un comité d’au moins sept citoyens à sa tête, issus d’au moins sept pays européens différents.

Si ces conditions sont réunies, la proposition de loi est alors examinée par la Commission Européenne, qui décide des suites à donner.

La naissance d’une démocratie participative européenne

Greenpeace avait lancé un ballon d’essai. En 2010, la célèbre organisation non gouvernementale lançait une pétition, « les OGM, j’en veux pas », abondamment relayée sur les réseaux sociaux. En moins de sept mois, plus d’un million de signataires se sont mobilisés en faveur d’un « moratoire sur les cultures OGM » et d’un « organisme éthique indépendant ». Si les conditions de l’article 11 du traité de Lisbonne sont remplies, cette tentative réussie arrive trop tôt : les premières initiatives citoyennes européennes ne peuvent être lancées qu'à compter du 1er avril 2012.

Quels enseignements tirer de cette opération de Greenpeace ? C’est tout simplement la preuve de la viabilité du projet des ICE. Autour d’une thématique forte et aux dimensions transnationales, avec ce nouveau droit, chacun peut mobiliser une communauté et intervenir directement au niveau européen. Depuis avril dernier, sept ICE sont officiellement lancées, mais il n'existe pas d'outils pour collecter les signatures qui respectent la réglementation. Comment sortir alors de cet enfer bureaucratique, et communiquer autour de ces ICE, condition sine qua non du succès d’une pétition ?

Wesign.it, la solution de demain pour les ICE ?

Lors de cette conférence, plusieurs problèmes ont été soulevés par les participants. Les ICE sont une véritable opportunité pour les citoyens : elles vont soulager les parlementaires en fournissant aux citoyens une aide pour faire pression directement sur le débat européen. Mais comment mobiliser sans une réglementation claire sur la communication autour des ICE ? Sans un système de financement transparent ? Sans des médias transnationaux capables de relayer ces initiatives ? Dans un contexte où le débat européen est toujours traité dans le cadre national ?

C’est pour simplifier et rationnaliser ces procédures que la Netscouade propose de mettre son expertise du numérique au service des ICE. Il existe un mythe des réseaux sociaux à Bruxelles ? Prouvons donc que le numérique et le web social peuvent apporter de l’aide à ce beau projet de démocratie européenne. En lançant Wesign.it, la Netscouade offre un outil simple et efficace pour promouvoir son ICE. En quelques clics, la plateforme permet de mettre en ligne son projet, créer un site dédié et personnalisé, et le promouvoir via les réseaux sociaux.

Combinés à cette nouveauté institutionnelle, les outils numériques peuvent provoquer une vague de démocratisation de l'Europe sans précédent en facilitant l'empowerment des citoyens au sein des institutions européennes. En attendant la certification de la Commission et le lancement officiel de Wesign.it, testez déjà notre outil en signant l’ICE de Jacques Attali, économiste et président de PlaNet Finance, Simone Harari, productrice de télévision, et Benoît Thieulin, pour une eurofédération solidaire et démocratique !

En savoir plus